"De Pafendall"
"De Pafendall"
"De Pafendall"

Histoires d'un quartier
Histoires d'un quartier
Histoires d'un quartier

La ville de Luxembourg ne compte guère d’autre quartier dont l’histoire remonte aussi loin que celle du Pfaffenthal. En 1990, des archéologues découvrent dans le lit de l’Alzette les vestiges de la pile d’un pont datant des Romains. Des documents du haut Moyen Âge attestent que la vallée était habitée bien avant que le comte Sigefroid ne bâtisse son château sur le Rocher du Bock.

Au Moyen Âge et au début de l’Époque moderne, Pfaffenthal est un faubourg florissant, dans lequel vivent de nombreux artisans. Les berges de l’Alzette se prêtent à l’exercice de métiers qui ont besoin d’eau, tels que les tanneurs, teinturiers, meuniers ou brasseurs.

À la fin du XVIIe siècle, Vauban intègre le quartier dans la forteresse. Les débuts de l’industrialisation, au XIXe siècle, sont d’abord timides, tandis que la croissance démographique est forte : en 1867, 2 600 personnes sont recensées au « Dällchen ». Avec la construction de la nouvelle voie d’accès de l’Eicherberg, la ville basse est désormais contournée, ce qui ne nuit pas à l’activité intense de la communauté et renforce plutôt la solidarité entre les habitants.

Ceci ne doit toutefois pas faire oublier les fortes inégalités sociales. C’est dans la ville basse que les plus défavorisés s’installent : ouvriers, journaliers, colporteurs et plus tard, dans les années 1970, les familles de travailleurs immigrés venus du Portugal. Certains logements sont indécents, et le Pfaffenthal n’a pas bonne réputation, du moins aux yeux de la haute société. Depuis les années 1920, la ville entreprend périodiquement des travaux d’assainissement : des rangées entières de maisons sont rasées et reconstruites, mais ces mesures font aussi l’objet de critiques qui pointent l’inexorable modification de la structure sociale naturelle du quartier.

Aujourd’hui, le Pfaffenthal est considéré comme un quartier résidentiel plutôt calme. La construction de la gare ferroviaire Pfaffenthal-Kirchberg et de l’ascenseur panoramique va probablement insuffler à la ville basse une nouvelle dynamique.

L’exposition est le reflet de toutes ces évolutions. Les objets sélectionnés racontent la foule de petites histoires qui, mises bout à bout, font la grande histoire. Il y a une multitude de récits qui nous font revivre le passé de ce quartier. L’exposition invite à flâner et donne un prétexte à la redécouverte du quartier en soi.

Une application interactive Second Life en 3D qui offre une visite virtuelle du Pfaffenthal avant le démantèlement de la forteresse en 1867 permet aux visiteurs d’incarner des personnages historiques et de se promener à travers les rues historiques du faubourg.

Faites une visite virtuelle du Pfaffenthal en ligne

En collaboration avec le Syndicat d’Intérêts Locaux Pfaffenthal-Siechenhof